Qu’est-ce L’imagina’livres ? Il s’agit d’un salon littéraire organisé par l’association étudiante L’Imagina’rium. Celui dernier a eu lieu à l’université Jean Jaurès de Toulouse et à rassemblé des auteurs, illustrateurs et des éditeurs. J’ai eu l’honneur de participer à cette seconde édition en tant qu’auteur. Ce fut une première expérience très enrichissante dont je veux vous parler. Voici le bilan de ces deux jours.

Préparation et ouverture du salon

Le jeudi, une soirée d’ouverture a été donnée dans les murs de l’université. Accompagnés par la musique des Tzaccastrada nous avons pu profiter d’un buffet et faire connaissance. Ce fut pour moi l’occasion de prendre mes marques, de discuter, et de patienter avant l’ouverture du salon.

Le lendemain, dès 7 h du matin, j’ai bondi hors de mon lit pour me préparer au départ. Entre l’euphorie et l’impatience, j’ai emporté mes exemplaires d’Uneksa, quelques éléments de décoration pour le stand, et de la monnaie pour les ventes. Un conseil, armez-vous de cartes de visite dans ce genre d’événement. Cela sera un bon moyen de garder contact et de présenter votre travail. Ma boite de 100 s’est vidée à une vitesse phénoménale, entre les gens qui me réclamaient mes coordonnés et ceux qui emportaient la carte en passant.

Une ambiance inimitable

Les organisateurs et bénévoles se sont démenés durant tout le salon pour nous assurer une prise en charge digne de ce nom. Accueillis avec des croissants et des chocolatines, nous n’avons manqué de rien. Sourire, attention, mots gentils, bonne humeur, nous étions comme des coqs en pâte.

Le salon a débuté dans une ambiance festive. La première chose qui m’a séduite fut l’atmosphère du lieu. Les stands étaient colorés, les affiches qui les surplombaient attiraient l’œil. La bonne humeur générale donnait envie de converser les uns avec les autres. Ma timidité mise au placard, je me suis très souvent promenée dans les rangées à la rencontre des collègues. La disposition de la salle donnait naturellement envie de passer d’un stand à l’autre, personne ne se trouvait en retrait et chacun pouvait s’arrêter pour fureter sans craindre de gêner.

J’avais pour voisin de table l’équipe de Génération Écriture que j’ai été ravie de revoir. Je vous conseille d’ailleurs de vous renseigner sur cette association d’aide aux jeunes auteurs. Ils ont de très beaux projets (webzines, forum, activités).

Les deux jours se sont déroulés au rythme des rencontres, des discussions, et des ventes. J’ai signé mes premières dédicaces en salon littéraire, échangé avec des nouveaux venus et quelques lecteurs du blog, et découvert des artistes fantastiques.

À l’heure des repas, nous avons eu droit à des bagels et des boissons, avant de reprendre de plus belle pour les après-midi. Plusieurs conférences ont été données durant les deux jours, mais j’ai préféré profiter de mon stand. Je le confiais quelque fois pour me balader. Mais souvent, je restai disponible. Au final, je ne le regrette pas. Ce n’est pas souvent que nous pouvons participer à des salons dans le sud de la France.

Les rencontres, la force d’un salon littéraire

Ce salon m’a permis de parler de mon nouveau roman, Le Royaume sous les Cendres, et de confier Uneksa à des lecteurs. Cependant, la force de ces événements ne se situe pas dans les ventes. Les rencontres et les discussions que ces deux jours ont abrités furent inestimables. J’ai passé tellement de temps à vivre ma passion derrière mon écran que pouvoir échanger avec d’autres auteurs est précieux.

J’ai retrouvé des amis, fait des rencontres, me suis enivrée de cet aspect social de l’écriture. Quelle joie de pouvoir parler inspiration avec Erik L’Homme ou les Editions Flammèche ! Malgré la fatigue, je suis repartie plus motivée que jamais. J’ai hâte désormais de reprendre mes projets.

Je remercie une fois encore chaleureusement l’association L’Imagina’rium qui a travaillé sans relâche depuis des mois pour faire de ce salon un véritable succès.  J’espère vraiment qu’une autre édition pourra voir le jour. Les lecteurs, auteurs, éditeurs du sud réclament de si belles initiatives. Si le cœur vous en dit, je vous encourage à aller voir les actualités de l’association.

Avez vous déjà participé à un salon littéraire ? Que pensez-vous de ce genre d’événement ? N’hésitez pas à partager vos expériences et vos avis en commentaire.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.