L’heure est venue de faire le bilan ! Si 2018 a été sous le signe de travail en sous-marin, 2019 fut synonyme de grands accomplissements. Et pour cause, cette année a marqué le début d’une nouvelle vie, tournée vers l’écriture. Pour la première fois, je me suis consacrée à ma passion. Quel impact a eu cette décision mes projets ?

Le choix de vivre de ma passion

Début 2019. Diplôme en main, je parcours les sites d’offres d’emplois à la recherche d’un poste dans l’édition. Je ne m’inquiète pas. Pas encore. Même si les places sont rares, j’ai la chance de coupler un double master et une petite expérience. Et puis, je vois cette offre de rédactrice. Une certitude. Qui monte de mon ventre, gagne mon cerveau. Je clique, postule, sans hésiter. Quelques jours plus tard, je commence mon premier contrat de commande. Je ne le sais pas encore, mais de cette décision aura un impact sur ma créativité. Ces contrats réguliers m’apportent la liberté de me consacrer à mes projets, et la légitimité de le faire. Un mois plus tard, je décide de me consacrer l’écriture. Un pari risqué, qui demande de composer avec une constante incertitude, mais qui m’apparait comme une évidence, surtout lorsque je fais le bilan de ces derniers mois.

S’y ajoute le roman du NaNoWriMo

Entre commandes et œuvres personnelles

Mon temps de travail se partage entre les commandes que je dois honorer, et mes projets personnels. Si j’ai craint dans un premier temps de perdre ma liberté de création, j’ai réalisé que varier les travaux m’aide à ne pas perdre mon souffle. Qui plus est, j’ai toujours été plus productive dans un environnement chargé que face à une trop grande oisiveté. Ainsi, en cette fin d’année 2019, j’ai posé le point final de quatre projets de commande, un livre pratique, un roman contemporain psychologique, et un roman Young adult dont je vous reparle courant 2020.  Au-delà de ce chouette bilan, que je n’aurais jamais pu atteindre en couplant l’écriture à un autre emploi, je réalise qu’avoir le temps m’a donné une plus grande liberté de création. Je suis parvenue à faire taire l’éditrice en moi, à moins censurer mes idées, et à me laisser la possibilité d’expérimenter des choses.

Publication de Comme sur des roulettes

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous n’avez pu échapper à la sortie de Comme sur des roulettes. Ce roman contemporain est paru en mai chez Nats Editions et a connu un excellent accueil tant sur les réseaux sociaux qu’auprès du public en dédicace. Cela a été une expérience très riche, tant sur le plan humain que professionnel, avec son lot d’émotions et de belles rencontres. Je ne pouvais espérer meilleure sortie pour ce roman si particulier. Particulier parce qu’intime, puisqu’en tant que personne handicapée, il y a longtemps que je souhaitais aborder ce thème. Particulier parce qu’engagé, puisque je défends une vision positive du handicap, auprès des personnes concernées comme des personnes valides. Enfin, particulier, en ce qu’il marque un tournant contemporain dans mon écriture. Il y a eu un avant et un après Comme sur des roulettes.

Diversification et professionnalisation

Le facteur temps que j’évoquais en début d’article m’a également permis de varier mes activités, en me focalisant d’avantage sur ma promotion, et en faisant des salons et en réalisant des interventions sur l’écriture. Enfin, j’ai enfilé à nouveau la casquette de chroniqueuse et testeuse, dans le domaine du jeu vidéo. Autant d’expériences, qui, je l’espère, vont se pérenniser.

A l’heure où le métier d’écrivain est dans une grande précarité économique et administrative, il est bon de se concentrer, pour un temps au moins, sur le positif.


J’espère que cet article bilan vous aura plu. Il y avait bien longtemps que je ne postais plus sur ce site. Les publications devraient reprendre de façon régulière en début d’année. En attendant je vous souhaite une très belle année 2020 !