J’ai connu l’univers de Lovecraft par l’intermédiaire du jeu de rôle, avant de me laisser tenter par ses nouvelles, dévorées dans le désordre, au gré des envies et des trouvailles. Comme beaucoup, j’ai été séduite par son écriture et sa capacité à tisser des atmosphères uniques. Mais au-delà de ses histoires, j’étais avide de découvrir l’auteur, l’envers du décor. Je remercie donc les éditions ActuSF pour ce service presse.

 J’ai ouvert ce livre avec autant d’impatience que d’appréhension. Allait-il parvenir à proposer autre chose qu’un simple inventaire des récits de Lovecraft, et trouver un angle d’approche capable de satisfaire mon appétit, alors que d’autres livres du genre m’avaient laissé sur ma faim ?

La réponse est oui. Trois fois oui. Et voici pourquoi.

Fiche technique

Titre : Le Guide Lovecraft

Auteur : Christophe Thill

Editeur : ActuSF

Date de publication : 20/03/2020 (réédition)

Résumé : Alors, qui était vraiment Lovecraft ? Quel héritage laisse-t-il derrière lui ? Quels sont ses textes incontournables ? Comment son œuvre s’est-elle ensuite retrouvée à influencer aussi bien le cinéma, le jeu de rôle que la musique ?

À travers ce guide, Christophe Thill, spécialiste français de l’auteur et coordinateur de la traduction de la titanesque biographie Je suis Providence par S. T. Joshi, répond à toutes les questions que vous vous êtes toujours posées sur Lovecraft.

Un ouvrage bien pensé

Le guide de Lovecraft est structuré d’une intelligente manière, permettant un tour d’horizon complet de l’existence de l’auteur et de son œuvre, le tout, en évitant l’écueil d’un simple exposé de faits.

Il s’ouvre sur une biographie bien dosée, qui aborde les pans essentiels de la vie personnelle et professionnelle de Lovecraft, avec une grande clarté et sans nous noyer pour autant sous les informations.

Vient ensuite une présentation de ses œuvres majeures, sous la forme de fiches reprenant pour chacune le titre, l’année et le type de parution, le synopsis, et enfin, l’élément le plus important, selon moi, les annecdotes de créations. Si cette forme est efficace, j’ai regretté que l’aspect biographique et le contexte d’écriture de chaque nouvelle ne soit pas davantage exploité.

Malgré tout, le guide pensé en dix chapitres thématiques ne nous laisse pas sur notre faim, bien au contraire. J’ai notamment apprécié la présence d’un glossaire, qui permet de tester ses connaissances lovecraftiennes ou encore le panorama de toutes les œuvres (littéraires, vidéoludiques, musicales, roleplay, inspirées ou adaptées des textes de Lovecraft).

Une documentation riche et digeste

Comme je l’ai dit, le Guide ne se limite pas à un simple glossaire, il expose une analyse des thématiques exploitées par Lovecraft, de ses inspirations, et de son influence sur les écrivains qui l’ont succédé.  

Tout au long de l’ouvrage, Christophe Thill tâche de remettre en question ce que nous savons (ou croyons savoir) sur HPL en se libérant des légendes gravitant autant de cette figure majeure de la littérature.

Une approche d’autant plus intéressante qu’elle permet de dresser un portrait plus juste et plus précis de l’auteur, et amène à une meilleure compréhension de son œuvre.

Le Guide Lovecraft : une invitation à la lecture

Enfin, bien que j’aie regretté la forme parfois scolaire des fiches de présentations des œuvres, je ne peux nier que celles-ci jouent bien leur rôle : nous donner envie de lire les textes de Lovecraft, et nous permettre de voir plus clair dans les nombreuses éditions (souvent anciennes, et dépassées) de cet auteur, qui peuvent rendre son approche difficile.

Ce guide conseille intelligemment le lecteur qui se demande par quoi commencer, et comment aborder la découverte de ce monument littéraire.

En conclusion

Le guide Lovecraft participe à une plus ample connaissance de cet auteur, mais également de ses différentes inspirations créatives, ainsi que des piliers de son œuvre. Il parvient à être à la fois succins et précis, et parlera aux lecteurs avides de (re)découvrir Lovecraft dans les meilleures conditions possibles. C’est une excellente entrée en matière dans l’univers Lovecraftien.

Retrouvez mes autres chroniques