Fiche Technique des collisions 

Titre : Les collisions 
Auteur : Joanne Richoux 
Éditeur : Sarbacance
Genre : Contemporain – Ado – Jeune adulte
Date de sortie : 4 avril 2018
Nombre de page : 288
Résumé : 
Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire.
Lui, il est brumeux et arrogant.
Elle, elle est fière comme pas possible et cleptomane.
Eux, ils s’ennuient royalement,
et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde…
Ça tombe bien : cette année, ils vont étudier Les Liaisons dangereuses.,

Forcément, ça va leur donner des idées…

Chronique

Cette chronique a tardé à venir car il est de ces romans qui frappent si juste, que trouver des mots assez forts pour en parler s’avère difficile. Les collisions est de ceux-là.

Joanne Richoux nous invite à partager le quotidien de deux lycéens, malmenés par la vie. Encore ? Me direz-vous. Eh bien non ! Ici, point de récit édulcoré ou de représentation d’adolescence un peu fausse, au couleur des séries américaines. Simplement un lycée quelconque, avec son lot de tables branlantes et de couloirs austères. Au milieu, des personnages, forts, authentiques, complexes, et surtout, beaucoup moins ordinaires.

Dès les premières pages, le style vif, original et maîtrisé de l’auteure, donne du corps à l’histoire. Il s’en dégage un aspect très visuel, presque cinématographique, qui rend palpable l’atmosphère et les émotions des protagonistes, sans avoir recours à d’interminables descriptions. Une écriture étonnante qui s’accorde au récit et aux thématiques. La forme choisie, quant à elle, participe à la singularité des Collisions. Joanne Richoux a ici recours au passé composé, un temps qui déroute au premier abord, mais permet de créer un décalage, une attente, qui rend plus pressante la lecture. Enfin, la narration croisée, du point de vue de Leticia et de Gabriel donne à l’histoire plus de profondeur.

Mais le véritable cœur de ce roman reste sans nul doute ses personnages. Véritable fresque humaine, chaque protagoniste a son importance et sa particularité. Laetitia et Gabriel sont complexes et travaillé, si bien qu’il est difficile de nourrir à leur égard une opinion définitive. Les secondaires restent également très creusés, et participent pleinement au déroulement de l’histoire. La véritable difficulté, dans un roman faisant intervenir plusieurs protagonistes, et d’arriver à créer et gérer un groupe cohérent. Joanna Richoux y parvient ici avec aisance.

L’intrigue, enfin. Je ne mentirai pas, c’est la curiosité de voir cette réécriture des liaisons dangereuses qui a orienté mon choix. Force est de constater qu’il ne s’agit pas ici d’une simple retranscription de l’œuvre originale, mais bien une appropriation complète et assumée, donnant une œuvre puissante et novatrice. L’auteure élabore un jeu de scène profond, dérangeant, et magnétique, duquel il est difficile de sortir, jusqu’à l’apothéose.

En conclusion

Un retour bref pour un roman coup de poing, qui, durant plusieurs heures effrénées de lecture, m’a émue, intriguée, meurtrie et retournée.
Un texte fort qui ose aller au bout des choses, servie par une écriture travaillée qui prouve, si besoin est, que la littérature ado, n’a rien à envier à l’adulte.

Leave a Reply