L’heure est venue de vous annoncer LA grande nouvelle,  celle qui m’occupe depuis des mois, et qui fera de 2019 une année particulière : la publication de mon troisième roman.

Certains ont pu voir passer sur les réseaux des allusions à mon roman « contemporain ado » ou encore mon « roman réaliste ». (Il y a fort longtemps, je l’évoquais déjà ici )

Après avoir trépigné, je peux enfin vous en révéler davantage ! Comme j’aime faire durer le plaisir (et qu’il ne montrera pas le bout de ses pages avant 2019) cet article d’annonce est le premier d’une longue série.

Quelques mots sur ce nouveau roman

Son titre ? Comme sur des roulettes.

Son thème ? Aborder l’adolescence et le handicap, sous un angle innovant et positif (vaste programme !)

Quand et où ? 2019, chez la très chouette maison Nats Éditions.

Mais encore ?

Il y a fort à parier que les amoureux de théâtre, de voyage, d’amitié, d’humour, d’introspection, de premiers amours, et de Nightwish (la base) y trouveront leur compte !

PS : J’ai eu le plaisir d’apercevoir la 1ère de couverture et c’est un véritable coup de foudre !

PS** : Cette dernière étant pudique, il va falloir attendre.

PS*** : Le roman Comme sur des roulettes fut écrit en musique, en voilà une qui m’a inspiré (quelqu’un a dit NIGHTWISH ?)

Passons au « petit »  parcours de Comme sur des roulettes !

De l’écriture à la publication

En avril 2016 naît l’envie de parler du handicap et de l’adolescence au sein d’un roman adulte/YA. Je décide de m’y consacrer pour le projet de fin d’année de mon master Création Littéraire.
Cependant, ne souhaitais pas verser dans le témoignage ou le récit larmoyant, j’ai laissé l’histoire se développer et grandir. Axer le roman uniquement autour de ce thème aurait été réduire Héloïse (l’héroïne) à son fauteuil. Or, c’est également une adolescente pleine de rêve et de contradictions, à qui son expérience offre un regard différent sur le monde. Je voulais donc peaufiner l’histoire avant d’écrire la moindre ligne.

Une fois les idée posées, j’ai travaillé de mai à juillet 2016 sur l’écriture du roman. Cette première version s’est faîte naturellement, avec cette sensation que je savais parfaitement où j’allais et que les mots s’imposaient d’eux-mêmes. J’ai ensuite pris du recul pour traiter de la façon la plus authentique possible certaines thématiques (le rejet, notamment),

S’en est suivi un an et demi de réécriture, donnant lieu à trois versions successives, sous des conseils et retours d’éditeurs (j’y reviendrai).

Puis, en mars dernier (2018, donc), j’envoie mon roman à Nats Éditions, une maison dont j’apprécie et chronique le catalogue depuis un long moment. La maison fonctionne au coup de cœur, mais je me sens proche de sa ligne éditoriale et de son fonctionnement. Je tente  le coup.

Quelques jours plus tard, l’éditrice me dit :

« Devine ce que j’ai fait, ce week end ?  J’ai lu ton roman, et j’ai adoré. »

Difficile de rester impassible face à l’enthousiasme qui a suivi. Savoir que quelqu’un croit réellement en son travail et veut le défendre est une satisfaction rare. Après étude du contrat, c’est avec joie que je me suis engagée dans cette collaboration.

L’été arrive, et avec lui la signature du contrat d’édition.

Et maintenant ?

En septembre, nous avons débuté les corrections éditoriales. La publication, quant à elle,  est prévue en toute logique en 2019, (date à venir 😉 )

Je ne vous en dis pas plus, pour l’instant, tout du moins. 😉  Je ne manquerai pas de vous faire découvrir la couverture et le résumé dès que possible.

Vous l’aurez remarqué, cet article était plus court et léger que les autres ! L’objectif étant d’annoncer cette bonne nouvelle avant de rentrer dans les détails !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’écriture de ce roman, je vous dis à la semaine prochaine !
En attendant, passez de bonnes fêtes, pleines de livres et de belles histoires !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.