Uneska

Information

  • Titre : Uneksa
  • Genre : Science-Fiction
  • Éditeur : Hugues Facorat
  • Date de sortie : 18 Mars 2016
  • Auteur et Couverture : Laura-Ferret Rincon

Point de ventes

  • Site de l’éditeur (possibilité d’avoir une dédicace)
  • En commande dans les librairies (Dillicom, Electre)
  • Librairie Breithaupt (Carcassonne – 11)
  • Amazon, Fnac

Résumé

En 2030, Antoine est embauché par l’entreprise Uneksa.
Celle-ci est spécialisée dans le commerce et la matérialisation de rêve qu’elle stocke dans des cuves avant de les revendre au plus offrant.
Pour Antoine, qui travaille en tant que contrôleur de flux, la routine se met doucement en place. Mais un jour, l’employé tombe sur un carnet où sont griffonnés des poèmes et des extraits de journal intime. Touché par la plume de cet auteur anonyme,
Antoine décide de mener son enquête afin de rendre ce carnet à son propriétaire. Cette initiative l’amènera à découvrir l’histoire de Loreleï Van Briosi.
C’est en cherchant à en connaître plus à son sujet qu’il scellera son propre destin, franchissant la ligne ténue séparant rêve et réalité.

« La fin est surprenante et conclut sur une note angoissante le roman, laissant planer un certain mystère quant à l’avenir des personnages. Il s’agit d’un très bon roman, aux idées novatrices et intéressantes. Je suis ravie d’avoir pu m’immerger dans cet univers mystérieux et onirique »

d’Ade Lire la suite ici

« Le point le plus important à mes yeux, c’est que Laura Ferret-Rincon possède, incontestablement, un style d’écriture personnel et très prometteur. […] L’auteure réussit à créer une ambiance très particulière, faite de mélancolie, de rêve, de doute, une atmosphère troublante qui perturbe et met un peu mal à l’aise. C’est pour moi la force de ce roman : on est pris dans cette ambiance et on tourne les pages avec un mélange d’impatience et d’inquiétude. »

Chronique d’Alice Adenot-Meyer lire  la suite ici

 » je conseille cette histoire non pas à tous les fans de la science-fiction mais tous ceux qui sont friands des belles histoires, un peu poétiques, pleines d’onirisme. Uneska se lit très bien, vous permettra de passer un agréable moment et de réfléchir à quelques pistes lancées par l’auteure.
Note finale 07/10″

Chronique de la librairie des Mooses Mooses